être perfectionniste obstacle à la reconnexion à soi?

Avant de commencer, « être perfectionniste » et « reconnexion à soi » sont des termes beaucoup employés et très abstraits selon moi. Dans cet article, je vous donne mes définitions.

être perfectionniste, être connecté à soi, ça veut dire quoi 

Être perfectionniste c’est placer la barre toujours plus haut, se fixer des objectifs difficilement atteignables, faire attention aux détails, avoir besoin de tout contrôler…
La peur du jugement et la peur de l’échec guide ce comportement car la valeur que la personne se donne est liée à ses actions et sa réussite. Du fait de ses exigences importantes, une personne perfectionniste a tendance à se surinvestir dans tout ce qu’elle entreprend. Tout doit être réalisé à la perfection même les tâches insignifiantes. Bien souvent, elle souffre d’anxiété : elle anticipe ce qui pourrait la conduire à l’échec, les remarques négatives qu’elles pourraient recevoir etc. Elle est également dans la comparaison mais porte plutôt son attention sur ses manques, ses faiblesses par rapport aux autres. Elle vit donc dans sa tête et est coupé de son corps pour ne pas ressentir les émotions désagréables. 

perfectionnisme, sophroplogie, connexion à soi, estime de soi, confiance en soi

En résumé, quand on est perfectionniste, on est tourné vers l’extérieur : le regard des autres est important.

La (re)connexion à soi, c’est, selon moi, être attentif à ses émotions et ses besoins pour que dans chaque situation, on puisse prendre les meilleures décisions pour soi et non en fonction de ce que les autres pensent. C’est aussi avoir conscience de sa valeur.
En bref, quand on est connecté à soi, on est tourné vers l’intérieur : on s’écoute.

2 salles, 2 ambiances… vous l’aurez compris, le perfectionnisme est plutôt en contradiction avec la connexion à soi.

Comment arrêter le perfectionnisme?

Être perfectionniste n’est pas un défaut mais plutôt un mode de fonctionnement. Il est donc plus réaliste d’apprendre à vivre avec plutôt que de chercher à le supprimer. Il est important de s’interroger sur l’origine de ce désir de perfection : Pour qui je veux être parfait? Qu’est ce que ça m’apporte d’atteindre cette perfection ? Comment je me sens quand je pense avoir atteint la perfection ? Au contraire, comment je me sens quand je ne l’atteins pas? Ce questionnement est le début du chemin de la reconnexion à soi : comprendre comment je fonctionne pour reprendre le pouvoir sur ma vie.

Lâcher son désir de perfection se fait progressivement. C’est un mode de fonctionnement qui ne peut pas se changer en un claquement de doigt. Vous pouvez commencer par des petites actions comme déléguer des tâches qui ont peu d’importance pour vous, oser faire des nouvelles choses qui ont un faible impact en cas d’échec… Et surtout félicitez-vous quand vous y arrivez.

perfectionniste, sophrologie, comprendre son fonctionnement

comment mieux vivre avec le perfectionnisme grâce à la sophrologie ?

La sophrologie est une méthode douce basée sur des exercices de mouvements doux alliés à la respiration et des exercices de visualisation positive. J’ai une approche rationnelle et pragmatique de cette technique. Je peux également vous proposer des exercices de type coaching. Voici quelques axes de travail que je vous propose :
– relâcher la pression et s’apaiser
– prendre du recul par rapport à vos propres exigences pour les réajuster
– (ré)apprendre à écouter votre corps pour en prendre soin
mais aussi travailler la confiance en soi et l’estime de soi pour être plus conscient de votre valeur et se libérer du regard des autres.

Contactez-moi au 06 73 36 78 12 pour plus d’informations.