Gérer les douleurs chroniques avec la sophrologie

Pourquoi ressentons-nous des douleurs ?

Nous avons sur la peau des capteurs qui vont informer le cerveau quand elle est en contact avec quelque chose (ex : personne, objet, l’air…). Le cerveau analyse cette information et l’interprète : ça fait du chaud, ça fait du  bien, ça pique etc. Si ce contact est identifié comme dangereux, alors le cerveau envoie un signal de douleur. Il s’en suit une réaction pour essayer de faire cesser ce contact inconfortable (ex : je retire ma main du feu). Ce contact inconfortable peut aussi venir de l’intérieur de notre corps : articulation comprimée, cartilage abîmé qui ne joue plus son rôle d’amortisseur, lésions musculaires, contusions, maux de tête avec sensations d’être dans un étau… De la même manière, un signal est envoyé au cerveau pour indiquer l’anomalie et celui-ci répond avec un signal de douleur. Si le corps ne parvient pas à retrouver l’équilibre, la douleur devient chronique.

douleurs chroniques : articulations, tendons, cartilages, muscles

Y-a-t-il un lien entre douleurs chroniques et émotion ?

Parfois, il peut y avoir douleur sans cause biologique ou physiologique. Peut-être avez-vous entendu cette phrase « ya rien à l’examen, c’est dans votre tête ». Pourtant, la douleur est bien réelle et la souffrance aussi. Il est nécessaire de la prendre en charge.
Dans le cas de douleur n’ayant pas de cause biologique, il peut exister une cause émotionnelle. Notre corps a une mémoire : il peut enregistrer un choc émotionnel et le considérer comme une lésion d’un tissu (articulation, tendon, muscle etc). Ceci explique la présence de la douleur sans que rien ne soit visible aux examens.

La peur a-t-elle des conséquences sur la douleur ?

La peur est une émotion qui peut amplifier la douleur. Notre corps est programmé pour aller rechercher du plaisir donc il n’aime pas souffrir. A partir du moment où il a ressenti de la douleur, il va être en alerte pour éviter d’y être confronté une nouvelle fois. La peur est donc là pour anticiper le retour de ce contact qui fait mal. L’inconfort ressenti va alors cumuler peur et douleur et il peut encore s’amplifier si l’on se sait pas d’où vient cette douleur.

Il est donc important de faire un travail sur les émotions quand on souffre de douleurs chroniques et en particulier quand il n’y a pas de cause évidente.

émotions, peur, colère, et douleurs, et sophrologie

Comment la sophrologie nous aide dans la gestion des douleurs chroniques?

La sophrologie est une technique intéressante dans la gestion des douleurs inflammatoires, articulaires, musculaires car elle va agir à la fois sur la composante émotionnelle (ex : peur, colère…), sur la composante corporelle (détente du corps) et sur les pensées négatives (ex : « quand est-ce que je vais arrêté d’avoir mal », « et si jamais ça s’aggrave »…).
Elle va permettre de diminuer les pensées négatives qui tournent en boucle et vous aider à prendre conscience que le corps n’est pas que douleur et qu’il existe des zones non souffrantes. Petit à petit, vous développerez des pensées plus positives, vos douleurs diminueront et vous retrouverez plus d’énergie.

Contactez-moi pour plus d’informations au 06 73 36 78 12.

A bientôt !