Réseaux sociaux et ados : attention aux addictions !

réseaux sociaux et ados : addictions et sophrologie

Les ados : public cible des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ont beaucoup de succès auprès des ados. Lors de l’adolescence, les jeunes sont en pleine construction de leur identité. Ils « s’éloignent » de leur famille pour comprendre qui ils sont. Comme l’homme est un être social, les ados ne peuvent pas rester seuls s’ils prennent du recul par rapport au cocon familiale. Ils cherchent donc à adhérer à un groupe d’individus.

Chaque groupe peut avoir ses propres codes : port de vêtements de marque, consommation de certains produits, attraits pour certaines activités etc.

Grâce aux réseaux sociaux comme instagram, youtube, tiktok, snapchat ou facebook, les jeunes peuvent :

– suivre les personnes auxquelles ils aimeraient ressembler
– combler un vide relationnel en les mettant en contact avec d’autres personnes
– éviter l’ennui et le mal-être associé en s’occupant l’esprit
– se donner de la valeur en flattant leur égo grâce au partage de photos, vidéos de soi
– l’illusion de renforcer leur estime de soi par l’obtention de likes, commentaires

Tous accros aux réseaux sociaux?

La partie émotionnelle de notre cerveau (ou cerveau reptilien) est programmée pour la recherche du plaisir immédiat et refuse les émotions négatives : le doute, la culpabilité, la peur etc. .En conséquence, le cerveau déteste par nature l’effort, la réflexion, la frustration car il cherche à fonctionner de manière économique.

Les réseaux sociaux proposent des contenus tels que des vidéos, des photos, des textes courts qui demandent peu d’efforts. Leur objectif : garder l’utilisateur le plus longtemps possible sur la plateforme.

A chaque consommation de contenu, like reçu sur ses photos, story etc, le cerveau envoie une dose de dopamine, l’hormone du plaisir. Et plus le cerveau reçoit de dopamine, plus il en redemande : le plaisir est exponentiel. Cela explique en partie pourquoi les réseaux sociaux rendent accros ! C’est tellement facile d’allumer son téléphone, de se connecter sur l’application et hop ! Nous voilà en contact avec des tonnes d’informations agréables mais pas forcément de bonne qualité.

A force de privilégier le plaisir immédiat, il devient de plus en plus difficile de rester concentrer sur une tâche comme les devoirs, d’accepter des contraintes et la frustration qui en résulte. C’est plus agréable de sortir avec les copains plutôt que de faire ses devoirs, regarder une série Netflix plutôt que d’aider aux tâches ménagères, regarder des vidéos youtube plutôt que de lire un livre etc.

En conséquence, céder à toujours plus de plaisir immédiat affaiblit notre capacité à penser de manière critique et réfléchir.

Comment s'en détacher avec la sophrologie ?

La sophrologie peut agir sur plusieurs axes :

– réduire l’anxiété liée au vide relationnel, à l’ennui
– comprendre l’origine de ses émotions ( colère, frustration …) et diminuer leur impact négatif
– améliorer la concentration
– se recentrer sur ses besoins, ses valeurs
– retrouver la confiance en soi
– renforcer l’estime de soi
– gérer l’addiction

En plus de l’accompagnement, il sera nécessaire de réguler le temps passé sur les écrans.

Contactez-moi au 06 73 36 78 12 pour plus d’informations.