Je retrouve goût à la vie grâce à la sophrologie

Vous avez tout pour être heureux et pourtant…vous n’avez plus goût à la vie.

Perdre goût à la vie, c'est quoi?

Il arrive que l’on traverse une période de flou où tout semble rouler et pourtant, on ressent cette sensation « il manque un petit quelque chose », « je ne me sens pas à ma place », « j’ai envie de rien », « je ne veux voir personne »,  « tout le monde m’énerve ».
Votre entourage pensant vous aider peut vous dire parfois :
« je comprends pas pourquoi t’es pas heureux : t’as un travail, un bon salaire, une maison, une famille aimante, t’es en bonne santé »
« t’es un(e) éternel(le) insatisfait(e), si tu était moins exigeant(e) ça irait mieux »
« t’es pas motivé(e) ? Mais secoue toi un peu »
« Quitte ton travail si tu ne sens pas bien »

perdre goût à la vie, motivation,

Entre ces yakafokon, et phrases culpabilisantes, vous n’y voyez pas plus clair. Pire, cela vous empêche de chercher à comprendre pourquoi tout d’un coup, votre vie a perdu de sa saveur. Ne pas se sentir pleinement heureux alors que tout va bien sur le papier, est particulièrement difficile à vivre. On peut se croire anormal, trop exigeant, incompris, capricieux. Pourtant, il est important de prendre ce signal au sérieux et d’en parler.

Pourquoi je n'ai plus goût à rien?

Cette morosité apparaît parfois dans une période de « pilotage automatique » : nous faisons tout par habitude « parce qu’il faut le faire », sans prendre le temps de nous demander : de quoi j’ai besoin là maintenant ? Et bien, souvent, ce n’est pas de ce que vous êtes en train de faire. A force de vivre dans cette routine, vous vous sentez vidés de votre énergie, privés de votre élan, comme éteints. C’est comme si vous aviez perdu le nord, un sens, une direction pour avancer.

Chaque personne a des valeurs de vie, des besoins qui sont comme une boussole. Alors si vous vous sentez malheureux, posez-vous cette question : Ma vie actuelle, telle que je la mène, a t-elle un sens POUR MOI?

Un sens pour retrouver le goût à la vie ?​

Pas besoin de chambouler toute sa vie jusqu’à aller vers une reconversion professionnelle ou tout quitter du jour au lendemain pour redonner un peu de sens à sa vie. Parfois, des petits « aménagements », une réorganisation suffisent. La vie est faite de choses plaisantes et de choses contraignantes, déplaisantes.

-Changer de perspective sur les choses contraignantes  peut déjà être un premier pas. Exemple : mon travail n’a pas de sens. Est-ce que si je le regarde sous un autre angle, je peux lui donner un sens ? Peut-être qu’il facilite la vie de quelqu’un, qu’il a une utilité différente de celle que je voyais au départ…

-Renouer avec des activités qui me font sentir cette petite flamme qui m’anime et me donne envie de déplacer des montagnes. C’est un moyen simple de se ressourcer.

retrouvez goût à la vie, besoins, joie de vivre

– S’offrir des pauses pour souffler et prendre soin de soi : cela peut prendre la forme d’un massage, d’une balade en pleine nature, d’un bon repas cuisiné par nos soins, d’un moment de farniente pour simplement se poser… pas besoin de faire quelque chose d’extraordinaire, juste se donner le droit de s’accorder du temps pour soi.

– se fixer des objectifs réalistes. Parfois, nous avons tendance à vouloir quelque chose d’impossible à avoir en peu de temps. Définir des objectifs intermédiaires, plus accessibles permet d’éprouver un sentiment de fierté du travail accompli et de retrouver de la motivation.

L’essentiel est de trouver un équilibre entre ce qui me fait du bien et ce qui est désagréable, frustrant mais auquel je ne peux pas forcément déroger.

Retrouver la joie de vivre et la sérénité avec la sophrologie : c’est possible ?

Seul, il est parfois difficile de remettre de l’ordre dans sa tête. Je vous aide à vous recentrer sur vos besoins pour reprendre les commandes de votre vie et retrouver le plaisir au quotidien. Grâce à des exercices simples, concrets et basés sur la respiration, vous retrouvez l’apaisement. Il est plus facile de se poser les bonnes questions quand on a l’esprit en paix.

Se mettre à l’écoute des signaux corporels (stress, fatigue, ennui etc), de ses émotions est le premier pas pour se recentrer sur soi. C’est ce que je vais vous apprendre à faire grâce à la sophrologie. Quand on se comprend mieux, on est en mesure de faire le tri entre ce qui est bon pour soi et ce qui l’est moins, et de passer à l’action.

goût à la vie grâce à la sophrologie, joie de vivre, respiration, bien-être

Durant les temps d’échanges, je vous pose des questions, vous donne éventuellement des pistes de réflexions mais je ne n’impose rien. C’est vous qui avancez à votre rythme, le but étant de vous rendre autonome.

Contactez-moi pour plus d’informations au 06 73 36 78 12.

La perte de goût à la vie peut aussi être un symptôme de dépression. N’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant si vous sentez qu’il ne s’agit pas d’une situation passagère.