Burn-out : les apports de la sophrologie

Qu'est ce que le burn-out?

Burn-out signifie s’épuiser, se consumer. Il est plus communément appelé syndrome d’épuisement professionnel. Il est défini par la Haute Autorité de Santé (HAS) comme un état « d’épuisement physique, émotionnel et mental qui résulte d’un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel ».

L’institut de veille sanitaire estimait en 2017 que 300 000 à 500 000 personnes étaient en burn-out. Ce phénomène a été exacerbé par la crise sanitaire. D’après un sondage réalisé par Opinionway en octobre 2020, 1 million de salarié étaient en burn-out sévère et 5 500 000 salariés déclaraient avoir pris un arrêt de travail pour stress et anxiété.

Burn-out et sophrologie

35 % des personnes se sont aperçues qu’elles ne trouvaient plus de sens dans leur travail et 49 % ont dit que leur travail leur plaisait moins qu’avant. 36 % ont même perdu la fierté d’aller travailler dans leur entreprise. Les managers sont les plus touchés par cette détresse psychologique.

Le télétravail a été un catalyseur important  en effaçant la frontière entre la vie privée et la vie professionnelle. L’isolement induit par le télétravail a également été un frein à la cohésion d’équipe et a abîmé le sentiment d’appartenance à l’entreprise.

Le stress, cause principale du burn-out?

Le stress au travail apparaît souvent suite à un déséquilibre entre ce qui est demandé au salarié de faire et ses ressources disponibles pour y parvenir. Les conflits de valeurs joue un rôle important (perte de sens etc) mais également le faible soutien social, des conditions de travail changeantes, un déséquilibre entre les efforts fournis et la reconnaissance reçue en retour.

Si le salarié ne parvient pas à se ressourcer pour faire face à ces situations, ce stress devient chronique. Celui-ci est souvent associé à des troubles du sommeil. L’organisme qui est alors privé de sa capacité à se régénérer sur le plan physique, psychique et intellectuel, s’épuise. Cet épuisement peut aller jusqu’à une incapacité à se lever de son lit.

Le burn-out est un phénomène qui s’installe progressivement et dont la personne n’a pas forcément conscience. Il est donc important de rester vigilant quant à l’apparition des symptômes comme :

une perte de motivation dans son travail,
un sentiment d’incompétence
un sentiment de frustration
l’anxiété, un sentiment d’insécurité
la surcharge émotionnelle, des pleurs fréquents
des difficultés à se concentrer
un sommeil perturbé, une fatigue persistante

Une personne souffrant de burn-out peut aller jusqu’à développer des pensées suicidaires. Dans ce cas, consultez immédiatement votre médecin traitant pour une prise en charge.

Tous égaux devant le burn-out?

Il peut toucher tout le monde (homme ou femme) mais certains facteurs le favorisent. Il va concerner plus particulièrement les personnes manquant d’estime de soi, ayant une tendance au perfectionnisme et une forte conscience professionnelle. Le travail peut devenir le centre de leurs vies et entraîner un déséquilibre entre la vie privée et la vie professionnelle. Ces personnes vont s’engager toujours plus dans leur travail en étant convaincues qu’elles sont capables de tout gérer malgré l’épuisement. Elles se persuaderont qu’elles peuvent résister à la pression et qu’elles ne doivent pas flancher car les autres comptent sur elles. Malheureusement, plus elles s’entêtent à ignorer les signes de fatigue, d’anxiété, plus elles épuisent le peu de ressources qu’il leur reste et plus elles aggravent leur cas.

burn-out et sophrologie

Le télétravail en permettant une flexibilité des horaires de travail a pu entraîner ou renforcer cet engagement démesuré : « il est tard mais, j’ai encore le temps de traiter ça, il y en a pour 5min » , « allez j’en fais un peu plus ce soir comme ça demain j’en aurais moins à faire » « je déjeune devant mon pc comme ça je peux arrêter plus tôt ce soir » etc. Toutes ces petites phrases peuvent paraître anodines mais si elles deviennent la norme, elles conduisent insidieusement à en faire toujours plus et à laisser moins de place au repos et à des activités ressourçantes.

Quels sont les apports de la sophrologie?

La sophrologie peut être une aide complémentaire dans le traitement ou la prévention du burn-out. Grâce à des exercices basés sur la respiration, elle a des vertus relaxantes en agissant sur le physique et le mental. Une bonne respiration permet également une meilleure oxygénation du cerveau et des tissus.

Les exercices de visualisations positives, quant à eux, induisent un état de semi-conscience présentant des vertus régénérantes proches du sommeil. Cet état de semi-conscience active la partie intuitive du cerveau et permet de réactiver les ressources enfouies.

Ces exercices peuvent être refaits à la maison ou même au travail. Le salarié se constitue une petite boîte à outils qui lui permet d’être autonome. Par exemple, la sieste flash sera très utile pour récupérer dans la journée en cas de fatigue importante.

En préventif, la sophrologie permettra de reprendre contact avec son corps et à être plus attentif aux signaux qu’il envoie. L’estime de soi et la prise de recul font partie des ressources à renforcer pour permettre au salarié d’être mieux armé.

En curatif, elle aidera à se reconnecter à son corps et agira à différents niveaux :

– gestion du stress et des émotions
– prise de recul et lâcher prise
– lutte contre la fatigue et amélioration de la qualité du sommeil
– amélioration des capacités intellectuelles (mémorisation, concentration….)

– renforcement de l’estime de soi
– affirmation de soi 

Pour plus d’informations, contactez-moi au 06 73 36 78 12.