Souffez-vous du syndrome de la cabane?

syndrome de la cabane
Le syndrome de la cabane correspond à la peur de sortir de son lieu d’isolement. C’est un état émotionnel transitoire qui peut se caractériser par exemple par de la fatigue, une perte de l’envie de sortir, une peur de ce qui pourrait nous arriver à l’extérieur.

Les restrictions de déplacement et la généralisation du télétravail ont provoqué une perte du lien social et des contacts avec l’extérieur. Nous avons été habitués à rester chez nous et notre logement peut apparaître comme un cocon protecteur et rassurant. Il en résulte une certaine appréhension à l’idée de s’exposer à nouveau au monde extérieur. Le fait se confronter au regard des autres, aux exigences du quotidien, aux bains de foule, ou à la vie en entreprise peut nous sembler insécurisant.

Pour se libérer de cette anxiété, il faut faire preuve de patience et de bienveillance envers soi-même. Chacun est capable de sortir de sa zone de confort, en y allant par petites touches et à son rythme. Le fait de se fixer des objectifs simples, atteignables et de manière répétée entretient la motivation et fait diminuer l’angoisse de sortir. Ces petits challenges peuvent être : sortir dans son quartier, aller discuter avec un voisin ou un commerçant dans un magasin etc. Le plus important est d’être à l’écoute de ses ressentis, de faire les choses de manière progressive et se féliciter à chaque objectif atteint.
Les activités anti-stress comme le sport, la méditation, le yoga etc sont également une aide précieuse.

La sophrologie est efficace pour accompagner cette période de transition car elle permet d’évacuer l’anxiété et de booster la motivation. Elle permet également de travailler l’estime de soi et la confiance en soi pour retourner dans le monde extérieur en toute sérénité.
Au plaisir de pratiquer ensemble la sophrologie 😉